Entreprendre avec peu de risques en Belgique : est-ce possible ?

E-mergences

Entreprendre avec peu de risques en Belgique : est-ce possible ?

Les mesures prises pour empêcher la prolifération du COVID-19 ont forcé quelques entreprises à interrompre leurs activités. Pour leurs salariés, il s’agit d’une opportunité à saisir pour réfléchir sur leur avenir professionnel. Effectivement, de plus en plus de personnes songent à se lancer en tant que professionnels indépendants. Cette solution promet une meilleure situation financière. Néanmoins, cette démarche expose le principal concerné à certains risques. D’où l’intérêt de louer les services d’une structure d’accompagnement.

Devenir travailleur indépendant : un chemin semé d’embûches

Certes, le statut de travailleur indépendant octroie davantage d’indépendance et une meilleure situation financière. Néanmoins, il faudra encore relever de nombreux défis et accomplir les démarches administratives obligatoires. Ceci dit, la période de confinement offre à chacun le temps nécessaire pour réfléchir à son projet entrepreneurial. Les intéressés pourront pleinement développer leurs idées et établir un business plan détaillé. Seulement, ce travail conceptuel est bien plus ardu qu’on ne le pense. Dans bien des cas, les principaux concernés omettent certains détails. Ces oublis seront par la suite problématiques au moment de demander un financement auprès des banques ou d’autres bailleurs de fonds. Ces derniers exigent en effet que l’activité en question soit rentable. Dans ce contexte, il est crucial de fournir des prévisions qui reflètent la réalité. Des spécialistes se pencheront sur chaque document pour s’assurer de la viabilité du projet. Dans bien des cas, les institutions financières n’accordent pas de crédits aux établissements qui ont moins de 2 ans d’existence. Heureusement, il existe aujourd’hui de nombreux moyens permettant de tester un concept sans trop de risques. Le système de la coopérative d’activités constitue justement une solution parmi tant d’autres. Ce régime encadré par la loi offre plusieurs avantages aux futurs travailleurs indépendants.

Qu’est-ce qu’une coopérative d’activités ?

La coopérative d’activités permet à un « candidat-entrepreneur » de démarrer son activité tout en bénéficiant d’un coaching individualisé. Pour profiter de ce statut, le principal bénéficiaire doit s’inscrire auprès d’un centre spécialisé. Cet établissement dispense des services similaires à ceux offerts par les pépinières d’entreprise. Des spécialistes aident les porteursde projets à améliorer leur business plan. Lorsque toutes les conditions sont réunies, le travailleur indépendant pourra enfin se lancer. Il bénéficiera d’une franchise sur certaines taxes et d’une protection socialeégalement. Ce statut est donc idéal pour réduire les risques.

Les mesures prises pour endiguer la pandémie du COVID-19 laissaient à penser que cette solution n’est plus envisageable. Pourtant, c’est encore le cas. Effectivement, certaines structures spécialisées continuent d’offrir un accompagnement en ligne. Grâce à cela, on diminue au maximum les pertes dès le début des activités. Cette aide donnera notamment les moyens de peaufiner plusieurs aspects de son business plan. L’encadrement fourni permettra de ne rien laisser au hasard aussi bien dans la manière d’exécuter les tâches les plus rudes que les techniques à adopter pour attirer de nouveaux clients. Grâce à ce service de qualité à distance, devenir indépendant en Belgique est bien plus simple. En outre, le travailleur ne s’expose pas à des risques exagérés. Par conséquent, chacun accédera à une meilleure situation financière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *